Ministre Rodolphe Ramanantsoa : Le pays vient de perdre un grand technicien de l’énergie

Ranja Ramampy 13:08:00 Actualité
img

Folaka andry niankinana ny firenena”. C’est ainsi qu’on traduit la disparition du ministre Rodolphe Ramanantsoa puisqu’il est l’un des piliers de la Nation en termes de politique de l’Energie selon ses proches présents aux hommages qu’on lui accorde dans la Région de la Haute Matsiatra. Il a épousé Ravaomiarivony Raoilison Chantal  avec qui il a eu deux enfants, Ramanantsoa Hanitra et Ramanantsoa Mijarizaka et quatre petits-enfants.

La mise en place de l’Agence de Développement de l’Electrification Rurale fait partie de ses réalisations. De même que l’Office de Régulation de l’Electricité et la vision du Fond National pour l’Electricité. On lui doit, selon des témoignages, certains déblocages financiers venus de l’extérieur et notamment l’appui financier des organismes comme le FMI et la Banque Mondiale. Les natifs de Fianarantsoa lui réservent une mobilisation massive dans la capitale du Betsileo à l’arrivée de sa dépouille comme à la veillée mortuaire afin de marquer ce triste événement.

Hier, six membres du gouvernement sont venus honorer de leur présence la tradition du « Famangiana ». En coulisse, bon nombre de personnes souhaitent l’octroi de l’Ordre du Mérite pour ce sexagénaire issu de la Commune Rurale d’Ambinanindovoka Iara, Fokontany de Volafotsy.

Ayant fait l’objet de poursuite judiciaire en 2015, le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures dans le gouvernement Vital puis reconduit dans celui du Premier ministre Solonandrasana ne demeure pas moins un personnage-clé dans certaines consultations effectuées par les organismes partenaires de Madagascar. Il s’est porté garant de quelques démarches de financements lors de ces cinq mois d’exécution au sein du Ministère de l’Energie.

L’affaire de la JIRAMA l’expose à bien de critiques, cependant le redressement énergétique est inclus dans ces priorités d’après la mission qu’on lui a confiée en rejoignant le gouvernement actuel. Très peu expansif en matière de politique, on le décrit comme un homme d’actions et de conception selon les principes que veulent les grandes formations qu’il a suivi aux Etats-Unis et au Canada. Polytechnicien, il fut un des premiers étudiants de la regrettée Bao Andriamanjato.

Sa dépouille sera mise en terre le mercredi 24 Août dans le caveau familial mais son nom aura marqué la vision énergétique à Madagascar, là où beaucoup de chemin reste encore à faire.

Facebook Twitter Google+ LinkedIn Addthis

Publicités